Pour mémoire le château d'Hérisson a été démantelé sur ordre de Mazarin avant la fronde.

Ensuite les marchands de pierre en ont pris possession pour vendre ses parements pour la construction des maisons.

Le principal fait marquant suivant est l’effondrement du «  Grand Donjon  » en 1899.

A la suite de tout cela le château fut complètement abandonné au point de devenir une vaste friche avec les conséquences que l’on peut imaginer.

  

  

Historique des travaux effectués pour son sauvetage :

  

1966 Les détériorations constatées au château depuis plusieurs années par les membres des A.V.H (association des Amis du Vieil Hérisson), incitent ces derniers à proposer au Touring Club de France, propriétaire de ce monument de mettre en oeuvre un certain nombre de mesures de sauvetage avec l’aide de bénévoles et si possible de chantiers de jeunes.

 

1966 - 1968 Suite aux décisions prises précédemment, l’association du Club du Vieux Manoir met en place un chantier de jeunes pour déblayer, nettoyer et si possible renforcer certaines parties du château afin de faciliter l’accès au tourisme et limiter certaines détériorations qui seraient irréversibles.

Pendant plus de 3 années ces travaux sont exécutés par ce club qui essaye en même temps de préciser les plans de cette forteresse.

 

1966 - 1969 Ce sont près de 1000 jeunes qui sont venus.

Pour des raisons diverses la DRAC décide en 1969 de suspendre cette autorisation. Le C.V.M. laisse donc un chantier inachevé avec des tas de déblais qu’il faudra évacuer plus tard.

 

1969 - 1970 Les déblais et les amoncellements subsistant seront évacués par des unités de l’armée qui firent un travail de nettoyage très efficace, allant jusqu’à l’arrachage du lierre sur certaines tours du château particulièrement envahies.

 

1986 Sur proposition des associations s’intéressant au patrimoine de la commune : A.V.H. et ALLEN, le Ministère de la Culture décide enfin de classer le château fort d'Hérisson     «  Monument historique  » au moment ou le Touring Club de France, en état de liquidation s’apprête à le vendre avec le reste de son patrimoine.

 

1987 Sur proposition de certains conseillers municipaux et après de vives discutons le conseil municipal se porte acquéreur du château en faisant valoir son droit de préemption.